L’innovation mobile: mobile money

Share Button

La révolution mobile africaine est en marche, Chaque jour confirme cette réalité.

Les nouveaux usages à valeurs ajoutés, le mobile money est un système de paiement et de transfert mobile très attendu en Europe et qui a révolutionné le secteur bancaire et le monde des affaires est un eldorado dans toute l’Afrique plus précisément dans les pays tels que le Kenya; le Ghana;  le Nigéria et la Côte d’Ivoire.

Avec 14,6 millions d’utilisateurs actifs en 2012 et  650 millions de dollars de transaction chaque mois, le Kenya sert de leçon au monde entier. Proposé par l’opérateur de téléphonie mobile Safaricom,  le service M-Pesa a permis au Kenya d’être  une référence et aussi le numéro 1 mondial lorsqu’il s’agit  du paiement et de transaction mobile en laissant  très loin  le Nigéria qui compte environ 178 million de téléphones actifs. Tour d’horizon des facteurs liés  au succès de ce service innovant offert par les maisons de téléphonies mobiles.

Premier en Afrique et septième au à l’échelle mondial, le Nigéria accumule près de 26million de Dollars par an en terme de transaction soit un taux de pénétration de 2%  tandis que le Kenya ne comptabilise que 5million de Dollars annuellement. Le retard du Nigéria  dans ce secteur  est démontré par son faible  taux de pénétration (2%). Ce problème  est causé par la banque centrale de ce pays dans  son approche adoptée pour la gestion des licences attribuées aux  servies de ce secteur. En effet, les paiements et les transactions mobiles (mobile money)  au Nigéria sont administrés par le secteur bancaire alors qu’au Kenya un autre système est mis en place en s’appuyant sur les maisons de téléphonies  ou sur les opérateurs Telecoms. Le succès de ce service a suscité une rude concurrence entre les opérateurs de téléphonie mobiles et le secteur bancaire au Kenya.

En Côte d’Ivoire et dans bien d’autre pays, cette révolution se fait sentir par l’importante  croissance des maisons de téléphonie.  Aujourd’hui tous les domaines d’activités ont recours a ce produit.  Ainsi pour mener à bien ses activités et ces actions, le Programme  Alimentaire mondial des Nations Unies envisage le paiement mobile pour voler au secours des victimes de la crise post électorale qu’a connu la Côte d’Ivoire.  En partenariat avec l’operateur mobile MTN,  le directeur du PAM en Côte d’Ivoire, Alain Cordeil  entend toucher les ménages concernés par ce projet à travers ce moyen de paiement innovant.

Cette innovation mobile s’est fait progressivement  sur le marché ivoirien. Après MTN et ORANGE MONEY, c’est aujourd’hui au tour de MOOV avec son produit flooz. Considéré comme « the mobile banking solution »  après le M-pesa du Kenya,  le flooz de MOOV semble être le produit idéal parce qu’il est une solution de synthèse issue de l’analyse poussée des défaillances contactées chez les autres opérateurs.

Le succès de ce moyen de paiement en Afrique et dans le monde est dû à trois facteurs qui sont : la simplicité, le boom de la téléphonie, l’accessibilité et les faibles coûts de ce service.

Leave A Comment